Ecumenical Water Network

Le ROE est un réseau mondial d'Églises et d'organisations chrétiennes visant à promouvoir l'accès pour tous à l'eau

Vous êtes ici : Accueil / Nos activités / Nouvelles et événements / Aux Philippines, un évêque appelle au boycott de l’eau en bouteille

Aux Philippines, un évêque appelle au boycott de l’eau en bouteille

01 janvier 2001

ENI-09-0283\F

Baguio, Philippines, le 29 juillet (ENI\Maurice Malanes) - Enfant, Carlito Cenzon buvait de l’eau de source et se savait ainsi directement relié à notre planète.

Maintenant qu’il est évêque catholique-romain de Baguio, au nord des Philippines, Carlito Cenzon se désole : "Les gens ont perdu les liens qui les unissaient à notre Mère la Terre, depuis que l’eau en bouteille est devenu un nouveau bien de consommation, diffusé à grand renfort de publicité". C’est ainsi qu’il s’est exprimé lors d’un forum qui s’est déroulé le 28 juillet à Baguio.

Carlito Cenzon s’est souvenu qu’étant enfant, lui et ses compagnons de jeux se promenaient en montagne sans avoir à emmener de déjeuner ni d’eau avec eux parce que "nous pouvions toujours boire de l’eau de
source et nous nourrir de baies et d’autres fruits qui poussaient à l’état sauvage".

Ce forum avait pour but d’examiner de quelles façons les citoyens de cette ville de 400 000 habitants pouvaient être impliqués activement dans la protection de leur environnement face à la dégradation qui le
menaçait.  A la question de savoir ce que les citoyens pouvaient faire pour leur ville, Carlito Cenzon a répondu : "Nous pouvons faire des choses simples et concrètes comme boycotter l’eau en bouteille".

Et de mentionner des études démontrant que l’eau en bouteille entrainait l’utilisation abusive de matières plastiques ainsi que la consommation de combustibles pour en assurer le transport, ce qui contribuait, au bout du compte, aux changements climatiques.


Selon un rapport publié par le Département de l’environnement et des changements climatiques de l’Etat des Nouvelles Galles du Sud, la consommation de 250 millions de litres d’eau en bouteille par les Australiens en 2008 avait entrainé l’émission de 60 000 tonnes de CO2, jugé responsable du réchauffement de la planète.

Carlito Cenzon a expliqué qu’un expert avait analysé l’eau du robinet dans un centre géré par l’Eglise catholique à Baguio et qu’il l’avait trouvée plus propre et plus minéralisée que l’eau en bouteille.

Mais dans une ville où des canalisations défectueuses et mal entretenues contaminent parfois l’eau du robinet, Carlito Cenzon a rappelé que les citoyens devaient faire preuve de vigilance et affirmer leur droit à une eau propre et saine.

"Nous devons faire comprendre aux autorités que le fait de mettre à disposition  une eau saine fait partie d’une bonne gouvernance", aaffirmé l’évêque. Mais, pour des raisons de sécurité, a-t-il ajouté, il investissait dans un équipement de filtration portable afin de filtrer l’eau du robinet "ainsi je n’aurai pas besoin d’acheter de l’eau en bouteille".

La campagne lancée par l’évêque pour boycotter l’eau en bouteille vient s’ajouter à d’autres initiatives du même type. Début juillet, l’Agence France-Presse annonçait que la ville australienne de Bundanoon allait interdire l’eau en bouteille par souci de l’environnement.

A Genève, le Réseau œcuménique de l’Eau, un réseau international d’institutions liées à l’Eglise qui font campagne au sujet de l’eau, recommande vivement aux gens d’éviter l’eau en bouteille dans la mesure du possible.

Ecologiste, l’évêque Cenzon a aussi aidé à lancer une initiative visant à remettre en état et à reboiser des bassins hydrographiques qui étaient menacés dans cette ville située à 250 kilomètres au nord de Manille et dont les besoins en eau passent à plus de100 000 mètres cubes par jour pendant la saison touristique, de décembre à mai.

(562 mots)


Tous les articles (c) ENI (NOUVELLES OECUMENIQUES INTERNATIONALES)
REPRODUCTION DES ARTICLES AUTORISEE SEULEMENT POUR
LES ABONNES MEDIAS ET AVEC INDICATION DE LA SOURCE.

ENI - NOUVELLES OECUMENIQUES INTERNATIONALES
Case Postale 2100
CH - 1211 GENEVE 2, SUISSE

TEL :   (41-22) 791 6154/6111
FAX :   (41-22) 788 7244
EMAIL : eni@eni.ch