Ecumenical Water Network

Le ROE est un réseau mondial d'Églises et d'organisations chrétiennes visant à promouvoir l'accès pour tous à l'eau

Vous êtes ici : Accueil / Nos activités / Nouvelles et événements / Changements climatiques: les Eglises s'apprêtent à sonner l'alarme

Changements climatiques: les Eglises s'apprêtent à sonner l'alarme

01 janvier 2001

Alors que les pays exposent leurs positions concernant les négociations organisées à Copenhague le mois prochain au sujet d'un nouvel accord international sur le climat, les Eglises du monde entier s'efforcent de faire prendre conscience autour d'elles du caractère éthique et spirituel de la question de la protection du climat.

Le sommet des Nations Unies, qui se tient du 7 au 18 décembre dans la capitale danoise, fixera l'ordre du jour de la prochaine étape de la lutte contre les changements climatiques. "C'est la dernière chance pour que le monde maintienne l'augmentation globale des températures sous les 2°C", affirme Alexi Barnett, responsable de campagne pour le Scottish Catholic International Aid Fund, soulignant l'importance de l'appui des Eglises dans le succès du sommet de Copenhague.

C'est pourquoi son organisation s'est associée à Christian Aid et à l'Eglise (presbytérienne) d'Ecosse pour inciter les paroisses du nord de la Grande-Bretagne à répondre à l'appel du Conseil œcuménique des Eglises (COE) en faisant sonner leurs cloches le dimanche 13 décembre.

Ce dimanche-là, en plein sommet de l'ONU et afin d'agir contre les changements climatiques, le COE invite les Eglises du monde entier à faire retentir leurs cloches, tambours, gongs ou ce qu'elles utilisent traditionnellement pour appeler les gens à la prière.

En faisant retentir leurs cloches ou d'autres instruments 350 fois, les Eglises participantes symboliseront les 350 parties par million qui, selon de nombreux scientifiques, constituent le taux maximum de CO2 acceptable dans l'atmosphère.

Des communautés allant de celle du "Sanctuaire ouvert" basée à l'église anglicane de la Sainte-Trinité de Tilba Tilba, en Australie, à la paroisse luthérienne de Sibiu, en Roumanie, se sont déjà engagées à participer. Certaines incorporent cette action dans leurs célébrations traditionnelles de l'Avent, comme l'Eglise évangélique luthérienne de l'Epiphanie, à Hambourg, Allemagne, qui invitera les enfants à dessiner des étoiles d'espérance pendant que les cloches sonneront et que 350 battements de tambour retentiront, juste avant le concert de l'Avent de la paroisse.

En faisant retentir leurs cloches le 13 décembre à 15h00 heure locale, les églises constitueront une chaîne de carillons et de prières s'étendant dans le temps depuis le Pacifique sud - où la journée commence et où les effets des changements climatiques se font déjà ressentir - jusqu'au Danemark puis dans le reste du monde.

La politique des cloches: controverse sur le rôle de l'Eglise dans la société

Même avant de commencer à sonner, les cloches ont réussi à susciter un débat sur la perspective particulière que les chrétiens apportent aux discussions sur le climat. "Dans certains pays, on s'est demandé si les Eglises ont le droit d'utiliser leurs cloches dans le cadre de ce qui pourrait être considéré comme une campagne politique", explique Guillermo Kerber, responsable du programme du COE sur les changements climatiques.

"Les personnes qui soutiennent la campagne voient la menace qui pèse sur la création et sur la vie et les moyens d'existence des gens comme une question essentiellement éthique et spirituelle qui, bien entendu, a des implications politiques, non pas dans un sens partisan, mais vis-à-vis de l'intérêt commun", ajoute Guillermo Kerber.

"Nous prions pour que, partout, les décideurs assument sérieusement la responsabilité implicite de la domination accordée par Dieu à l'humanité sur ses créatures terrestres", dit Mogens Lemvig Hansen, qui explique pourquoi l'église luthérienne danoise de Vancouver, Colombie-Britannique, Canada, dont il est le président, sonnera ses cloches.

"Les Eglises ont un rôle particulier à jouer, et les cloches des églises ont un rôle à jouer" dans ce débat, affirme Bill McKibben, écrivain connu, catéchète dans l'Eglise méthodiste unie, dans un message vidéo publié sur Youtube.

"Là où je vis, aux Etats-Unis, avant la radio, lorsqu'une maison prenait feu nous faisions retentir les cloches de l'église afin que tout le monde soit au courant et que les gens sortent pour donner un coup de main. Or il y a là quelque chose qui a pris feu", a ajouté Bill McKibben, dont le livre The End of Nature (la fin de la nature) a été l'un des premiers à expliquer le réchauffement climatique au grand public lors de sa sortie en 1989.

La Conférence des Eglises européennes (KEK) et le Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) ont apporté leur soutien à la campagne dans une lettre commune adressée aux Eglises d'Europe.

Par ailleurs, le 13 décembre, les participants à la Conférence de l'ONU seront invités à prier aux côtés de la reine du Danemark et des responsables d'Eglise du monde entier lors d'une cérémonie œcuménique à la cathédrale luthérienne de Copenhague.

Le sermon sera prononcé par l'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, leader spirituel de la Communion anglicane - qui regroupe quelque 80 millions de chrétiens dans le monde. La célébration sera diffusée en direct à la télévision danoise et sur le site web de la chaîne de radio télévision publique danoise DR.

Plus d'informations sur la campagne Sonnez les cloches

Activités du COE en préparation du sommet de Copenhague

Conférence de l'ONU sur les changements climatiques