Ecumenical Water Network

Le ROE est un réseau mondial d'Églises et d'organisations chrétiennes visant à promouvoir l'accès pour tous à l'eau

Vous êtes ici : Accueil / Nos activités / Nouvelles et événements / L'eau pour tous: de jeunes chrétiens défendent l'eau

L'eau pour tous: de jeunes chrétiens défendent l'eau

L'eau pour tous: de jeunes chrétiens défendent l'eau

Roderick Chukwuemeka Oji: "Chez moi, on appelle ceci de l'eau pure". Photo: Annegret Kapp/COE

01 janvier 2001

Annegret Kapp (*)

Pour Rania Flavie Tourma, chrétienne orthodoxe de Syrie, "l'eau n'a ni couleur, ni race, ni nationalité, elle est identique partout". Il était donc parfaitement naturel, à son avis, que des gens venus du monde entier se réunissent dans les environs de Genève, en Suisse, pour un cours d'été sur le thème de l'eau organisé par le Réseau oecuménique de l'eau (ROE), et qu'ils s'associent en vue de la protection de cette ressource naturelle.

L'eau est indispensable pour tous, mais Rania Tourma et les autres participants à ce cours d'été exceptionnel savent trop bien que l'accès à l'eau et la prise de conscience de son caractère précieux sont répartis de façon extrêmement inégale. Ces 22 jeunes hommes et femmes étaient réunis à l'Institut de Bossey du Conseil oecuménique des Eglises (COE) pour huit jours de travail intense sur les questions de l'eau; en tant que chrétiens ils se sont sentis appelés à prendre position contre l'injustice de cette situation.

Leurs professions respectives étaient aussi diverses que les 18 pays et les six continents dont ils sont originaires. Leurs exposés concernant la situation de l'eau dans leurs pays complétaient bien les conférences des experts internationaux portant sur la gestion de l'eau, les actions d'intervention et le développement.

Roderick Chukwuemeka Oji, du Nigeria, l'un des participants, a commencé son exposé en montrant un petit sac plastique contenant de l'eau, qui se vend dans les rues de Lagos pour 5 naira, un peu moins de 3 centimes d'euros: "chez moi, on appelle ceci de l'eau pure".

Pourtant, comme l'a expliqué cet étudiant en droit qui est également responsable de jeunes pour l'Eglise presbytérienne, le contenu de ces sacs est loin d'être potable. Bien trop fréquemment, l'eau placée dans ces sachets hermétiques transparents est d'origine non contrôlée et porte un numéro de licence maquillé. Il ne faut pas s'étonner, ajoutait-il, que les gens les mieux placés dans la société préfèrent boire de l'eau en bouteille importée.

Roderick Oji n'était pas le seul à évoquer les difficultés à se procurer de l'eau potable dans des pays qui bénéficient cependant de rivières nombreuses et de pluies abondantes. Des participants originaires du Rwanda, du Honduras, d'Arménie et du Lesotho ont tous parlé de l'inégalité dans la répartition d'une ressource qui n'est pourtant pas si exceptionnelle.

Un autre étudiant, originaire de l'Inde, Packiaraj Asirvatham, a parlé d'une campagne apparemment réussie qui s'est déroulée il y a quatre ans: plusieurs milliers de personnes de la région ont fait bloc contre la construction d'une usine de soda à Gangaikondan, en Inde, qui menaçait de prélever des quantités inacceptables d'eau dans une rivière dont dépend toute une région.

Des chrétiens sensibilisent à la question de l'eau

Le cours d'été 2008 du ROE a été organisé du 28 juillet au 4 août, par le Réseau oecuménique de l'eau dans le but de former une nouvelle génération de responsables chrétiens à la sensibilisation à la crise mondiale de l'eau.

Les participants ont pu entendre des spécialistes de l'eau - travaillant pour des en matière d'eau, ainsi que des organisations internationales de développement et de défense des droits de la personne - parler des causes et des conséquences de la crise de l'eau, ainsi que des moyens d'y répondre. Mais ils ont également appris comment aborder la question dans leur Eglise et dans les réseaux chrétiens de jeunesse.

C'était la première fois que de jeunes chrétiens de confessions différentes, catholiques, orthodoxes et protestants, se retrouvaient pour un cours d'été international sur la question de l'eau.

Le Réseau oecuménique de l'eau a été créé à l'initiative des Eglises, des organisations et des mouvements chrétiens qui s'occupent de l'accès des populations à l'eau dans le monde entier, ainsi que de solutions à la crise de l'eau au niveau local. Il vise à apporter un témoignage chrétien commun dans le débat sur la question de l'eau. Le Conseil oecuménique des Eglises accueille le secrétariat de ce Réseau et participe à la collaboration entre les partenaires.

A l'époque, cette campagne était parvenue à ses fins. Mais, selon ce pasteur de l'Eglise de l'Inde du Sud, qui est âgé de 27 ans, il faut rester vigilant, même après ce qui a pu passer pour une victoire. En effet, quelques jours avant de rejoindre le cours d'été, il était revenu à Gangaikondan, où il avait pu constater que l'usine d'embouteillage était désormais en service.

Les jeunes doivent montrer la voie

Pour Roderick Oji, la jeunesse a un rôle important à jouer dans la sauvegarde de l'eau. Bien souvent, les responsables en place, y compris dans l'Eglise, n'abordent pas ces sujets.

Lilit Babajanyan, qui est arménienne, ajoute que, si elle veut faire quelque chose pour contrebalancer l'influence des propriétaires riches dans le conflit portant sur le Lac Sevan, en Arménie, il vaut mieux qu'elle commencequ'elle passe par mobiliser ses son réseau personnel d'amis, un groupe de jeunes chrétiens.

Lorsque le souci de la création réunit des chrétiens âgés de 20 à 30 ans, il va de soi qu'ils ne vont pas se borner à des activités académiques. Entre les séances, ils ont parlé de leurs pays, de leurs cultures, ils se sont appris mutuellement des chants de leurs Eglises.

Les dessins et les paroles de hip hop qui se trouvent sur le blog d'été du Réseau oecuménique de l'eau témoignent également de leur créativité.

Cette créativité était l'un des critères de sélection des candidats à ce cours d'été, en raison de ce qu'elle apporte lorsqu'il s'agit de faire vivre des récits bibliques forts concernant la promesse du Christ sur la justice et "l'eau vive" de la foi.

Kelly Forbush, étudiante en théologie de l'Eglise unie du Christ aux Etats Unis, écrivait dans une note du blog à propos de ses réflexions sur une des études bibliques de la matinée: "Comment les Américains peuvent-ils considérer l'eau comme sacrée alors qu'on la gaspille jour après jour? Il y a une telle abondance d'eau en Amérique; la plupart des gens peuvent avoir de l'eau propre chaque fois qu'ils le souhaitent."

L'une des réponses possibles à cette question a été donnée à l'occasion du culte sur le thème de l'eau que les participants au cours d'été ont préparé à l'intention de la paroisse luthérienne de Genève. A travers les prières, les chants et les gestes, ce service a établi des rapprochements entre l'image biblique de "l'eau vive" et la réalité actuelle, dans laquelle tant de gens n'ont pas accès à l'eau.

Cette première génération d'anciens étudiants du cours d'été - qu'ils soient originaires des régions privilégiées d'Amérique du Nord ou d'Europe, où il semble évident d'avoir toujours de l'eau potable, ou qu'ils soient confrontés, dans leur vie quotidienne, au problème de l'insuffisance de cette eau - ne va pas oublier que tous ont le même besoin d'eau.

Ces étudiants veulent en outre sensibiliser les autres aux répercussions que les habitudes de consommation des sociétés dans lesquelles ils vivent - à propos de l'énergie, de la consommation de viande, des transports et de bien d'autres choses - ont sur l'alimentation en eau de personnes vivant de l'autre côté de la planète.

En rentrant chez eux au début d'août, certains avaient déjà des idées précises sur la façon de diffuser ce qu'ils avaient appris, par exemple en jouant des pièces de théâtre à propos de la crise de l'eau sur les places ou dans les magasins de vente de boissons. D'autres envisagent d'organiser des cours d'été dans leur région. Car la connaissance, tout comme la foi, se multiplie par le partage.

(*) Annegret Kapp, rédactrice web au COE, est membre de l'Eglise évangélique du Württemberg, en Allemagne.

Plus d'information sur le Réseau oecuménique de l'eau

Photos

Vidéos du cours d'été du ROE (en anglais)

Pour entendre les commentaires des participants au cours d'été du ROE (en anglais, format mp3)