Ecumenical Water Network

Le ROE est un réseau mondial d'Églises et d'organisations chrétiennes visant à promouvoir l'accès pour tous à l'eau

Vous êtes ici : Accueil / Nos activités / Nouvelles et événements / Les chrétiens d'Afrique mettent en lumière les crises de l'eau et de l'environnement

Les chrétiens d'Afrique mettent en lumière les crises de l'eau et de l'environnement

Les chrétiens d'Afrique mettent en lumière les crises de l'eau et de l'environnement

"En tant que spécialiste du développement, je vois à quel point le développement est difficile sans eau," dit Augustine Mwaimu, responsable de programme de l'Eglise anglicane de Tanzanie. © Maike Gorsboth/ROE

01 janvier 2001

Pour la première fois, la Conférence des Eglises de toute l'Afrique a accordé une place importante  aux crises de l'eau et de l'environnement lors de son Assemblée générale qui s'est tenue à Maputo, Mozambique, du 7 au 12 décembre.

L'Assemblée, dont l'un des neuf sous-thèmes était intitulé "Célébrer la création de Dieu" s'est déroulée au moment même où une épidémie de choléra au Zimbabwe illustrait la manière dont la pollution, la dégradation de l'environnement et la pénurie d'eau affectent les populations africaines.

Lors d'une célébration sur le thème "Célébrer la création de Dieu", délégués et invités ont reconnu qu'ils avaient produit un excès de gaz à effet de serre et pollué la terre. Le professeur Samuel Mukasa, de l'Université du Michigan, a mentionné le nombre croissant de voitures et de "matatus" (minibus) comme un exemple de la manière dont la croissance démographique en Afrique augmente la pression exercée sur l'environnement et contribue aux changements climatiques.

Les orateurs et les participants aux ateliers consacrés à l'environnement et à la spiritualité, qui bénéficiaient de l'appui du Réseau oecuménique de l'eau, ont souligné les liens existant entre les crises de l'environnement, de l'eau et de l'alimentation. Des expériences de l'ensemble de l'Afrique ont montré de quelle manière les gens perdent leurs moyens d'existence en raison des changements climatiques et de la dégradation de l'environnement.

Mais les participants ont aussi pu entendre des récits pleins de foi et d'espérance. Joshua Mukusya, membre de l'organisation Excellent Development, a donné l'un de ces témoignages à propos du village de Utooni, au Kenya.

De nos jours, de nombreuses personnes prétendent : "il n'y a plus de pluie", a dit Joshua Mukusya. "Mais nous avons de fortes chutes de pluie pendant de brèves périodes. Tout ce que nous avons à faire, c'est d'être prêts quand elles arrivent".

"La plus grande force de transformation est dans les gens, dans l'engagement de la communauté, ce n'est pas l'argent" a-t-il ajouté. Des années durant, sa communauté a travaillé à améliorer l'environnement en collectant l'eau de pluie et en prenant des mesures de conservation du sol.

De nombreux participants aux ateliers ont manifesté leur étonnement devant les résultats obtenus par la communauté de Mukusya lorsqu'il en a projeté une vidéo: des champs de légumes et de maïs verts et luxuriants, un petit jardin d'Eden au milieu d'un territoire semi-aride où il n'y a pas de cours d'eau permanents et où il ne tombe que peu de pluie.

"Nous somme persuadés que le fait d'affronter la crise écologique […] est lié à notre conception du monde, notre identité, notre moralité et notre spiritualité", affirme l'engagement final de Maputo que les délégués ont adopté à la fin de l'Assemblée. "Nous affirmons que la garde de la terre est une dimension cruciale de la mission de l'Eglise et nous devons confesser qu'à certaines époques, l'Eglise a été infidèle à ce mandat ou même, ce qui est pire, que son action et son enseignement ont été à son encontre."

"En tant que spécialiste du développement, je vois à quel point le développement est difficile sans eau," dit Augustine Mwaimu, responsable de programme de l'Eglise anglicane de Tanzanie et partenaire du Réseau oecuménique de l'eau. "Je vois aussi que nous pouvons en faire encore bien davantage, pas seulement pour permettre aux communautés assoiffées d'avoir accès à l'eau, mais aussi pour protéger l'environnement. Cette Assemblée a ravivé ma motivation à relever les défis auxquels l'Eglise est confrontée."

Le Réseau oecuménique de l'eau est une initiative d'Eglises, d'organisations et de mouvements chrétiens actifs dans le monde entier en faveur de l'accès à l'eau et de solutions communautaires à la crise de l'eau. Il a pour objectif de susciter un témoignage chrétien commun dans le débat sur des questions relatives à l'eau. Le Conseil oecuménique des Eglises abrite le secrétariat du réseau et contribue à faciliter la coopération entre ses partenaires.

Gallérie de photos : les participants à l'Assemblée de la CETA font part de leurs opinion sur l'eau

Conférence des Eglises de toute l'Afrique

Réseau oecuménique de l'eau