Ecumenical Water Network

Le ROE est un réseau mondial d'Églises et d'organisations chrétiennes visant à promouvoir l'accès pour tous à l'eau

Vous êtes ici : Accueil / Nos activités / Nouvelles et événements / Paiement au robinet - une menace pour les pauvres, dit le Réseau oecuménique de l'eau

Paiement au robinet - une menace pour les pauvres, dit le Réseau oecuménique de l'eau

Paiement au robinet - une menace pour les pauvres, dit le Réseau oecuménique de l'eau

A Tetsane (Maseru), de nombreux compteurs à prépaiement ont été installés alors qu'on mettait un terme à l'installation de nouveaux robinets collectifs gratuits. Photo: Maike Gorsboth/ROE

01 janvier 2001

par Christian Johannessen (*)

Au Lesotho, en Afrique du Sud et dans de nombreux autres pays d'Afrique, les systèmes qui obligent les consommateurs à n'utiliser que de l'eau qu'ils ont payée d'avance sont encouragés en tant que moyen de financer une meilleure infrastructure de distribution d'eau. Approche problématique, avertissent les experts en eau des Eglises, dans la mesure où elle menace l'accès des plus pauvres des pauvres à ce bien de première nécessité, indispensable à la vie.

Les compteurs d'eau prépayés fonctionnent de manière assez semblable aux téléphones portables à prépaiement. On achète une carte contenant un crédit correspondant à une certaine quantité d'eau. Quand on insère la carte dans une machine - soit un compteur d'eau de ménage, soit une source publique -, on peut tirer de l'eau jusqu'à ce que la carte soit vide. Mais, alors que le téléphone portable permet généralement à son propriétaire d'appeler des numéros d'urgence même quand le crédit est épuisé, le compteur d'eau prépayé ne peut déterminer l'urgence du besoin en eau d'une personne.

Selon Michael Windfuhr, directeur du département des droits de la personne à l'agence protestante allemande Pain pour le monde (BfdW) et membre du groupe directeur du Réseau oecuménique de l'eau, "les compteurs d'eau prépayés sont hautement problématiques. Si une personne n'a plus d'argent et que sa carte est vide, elle ne peut se procurer de l'eau pour satisfaire à ses besoins fondamentaux. C'est une violation du droit humain à l'eau. Il devrait être impossible de priver quiconque de l'accès à l'eau, puisque c'est un besoin fondamental de chaque être humain."

Economies d'eau aux dépens des pauvres

Avec l'ancien système, où les gens payaient leurs factures après avoir utilisé l'eau, on ne pouvait leur couper l'eau sans avertissement, explique Michael Windfuhr. Aujourd'hui, ils peuvent se trouver soudain privés d'accès à l'eau potable et être forcés d'utiliser une eau peut-être insalubre.

Michael Windfuhr affirme aussi que la plupart des problèmes relatifs à l'eau sont une question de politique et non de pénurie. "Dans des régions où règne la sécheresse, on voit encore des terrains de golf irrigués. Au Burkina Faso, certaines personnes utilisent 250 à 400 litres d'eau par jour, alors que d'autres ne disposent pas des 50 litres quotidiens qui leur sont indispensables. Même dans les régions où la pénurie est réelle, il est essentiel que les habitants soient approvisionnés en eau."

Selon Molefi Ndlovu, du Centre pour la société civile à Durban, l'exemple du système de prépaiement de l'eau à Johannesburg, Afrique du Sud, montre bien le risque de discrimination à l'égard des pauvres.

"On installe des compteurs d'eau prépayés pour économiser l'eau. Mais ces compteurs ne sont imposés qu'aux communautés noires pauvres, et non aux communautés des banlieues hédonistes où on gaspille l'eau", dit-il.

Les communautés pauvres sont désespérées. Molefi Ndlovu évoque les manifestations de résistance à ces compteurs, menées sous le signe du slogan "Détruisez les compteurs, profitez de l'eau". Ceux qui ont recours à de telles méthodes risquent l'amende et l'emprisonnement.

D'autres ont saisi les tribunaux pour mettre fin au nouveau système de prépaiement. Le tribunal de grande instance de Johannesburg a récemment déclaré la situation actuelle inconstitutionnelle, en affirmant que les gens devraient pouvoir choisir entre compteurs prépayés et systèmes normaux, et que le volume d'eau disponible gratuitement en Afrique du Sud était insuffisant.

La voix des Eglises

Les systèmes de prépaiement de l'approvisionnement en eau ont été l'un des principaux sujets abordés dans le cadre d'une conférence tenue en avril par le Réseau oecuménique de l'eau à Maseru, capitale du Lesotho. Des professionnels de l'eau de toute l'Afrique regardent aujourd'hui vers le royaume des montagnes, car les compteurs d'eau prépayés récemment installés dans les lieux publics par la compagnie de distribution d'eau de Maseru sont considérés comme des modèles par l'industrie.

Les Eglises apportent leur contribution à l'approvisionnement en eau dans le monde entier. Le Réseau oecuménique de l'eau appelle aujourd'hui les Eglises à s'engager dans des campagnes de promotion du droit humain à l'eau.

Åsa Elfström, conseillère pour les questions d'eau et de développement auprès de l'Eglise de Suède et membre du groupe directeur du Réseau, explique: "L'Eglise a une tradition de soutien des plus pauvres et des plus marginalisés. Les gens qui n'ont pas accès à l'eau n'ont pas une voix puissante. Si l'Eglise, qui jouit d'une haute considération dans la plupart des pays, sait se faire entendre, elle pourra obtenir des gouvernements qu'ils changent de politique."

Le Réseau oecuménique de l'eau est une initiative d'Eglises, d'organisations et de mouvements chrétiens qui travaillent à promouvoir l'accès des gens à l'eau dans le monde et à trouver des solutions à base communautaire à la crise de l'eau. Son objectif est d'apporter un témoignage chrétien commun dans le débat sur les questions de l'eau. Le Conseil oecuménique des Eglises accueille le secrétariat du Réseau et s'efforce de faciliter la coopération entre les partenaires impliqués.

La conférence sur le thème "Que la justice jaillisse comme un torrent intarissable" était l'hôte du Conseil chrétien du Lesotho et du groupe local de l'Association de défense des droits PELUM.

(*) Christian Johannessen est un journaliste indépendant de Norvège.

Galerie de photos sur les compteurs d'eau prépayés à Maseru

Réseau oecuménique de l'eau

Conseil chrétien du Lesotho (en anglais)