Ecumenical Water Network

Le ROE est un réseau mondial d'Églises et d'organisations chrétiennes visant à promouvoir l'accès pour tous à l'eau

Vous êtes ici : Accueil / Nos activités / Nouvelles et événements / Un Temps pour la création: un appel à la prière, à la réflexion et à l’action

Un Temps pour la création: un appel à la prière, à la réflexion et à l’action

Un Temps pour la création: un appel à la prière, à la réflexion et à l’action

Célébrations d’un Temps pour la création à Berlin. Photo: ACK

01 janvier 2001

Alors que les conséquences des changements climatiques font la une de presque tous les journaux, magazines et sites web, des Eglises du monde entier appellent à un engagement renouvelé en faveur de l’environnement et des écosystèmes.

Pendant tout le mois de septembre, des Eglises et organisations, de l’Allemagne à l’Australie, de l’Inde à l’Afrique du Sud en passant par le Pacifique et l’Amérique du Nord, observent “un Temps pour la création“, afin de célébrer la création et de manifester leur intérêt pour la justice climatique.

Du 1er septembre au 4 octobre, le Conseil œcuménique des Eglises (COE) appelle les chrétiens et les organisations à observer ce temps pour renouveler leur engagement en faveur de l’environnement et des écosystèmes.

Un Temps pour la création fait partie des initiatives en faveur de la justice climatique du COE au travers desquelles des Eglises et des réseaux religieux mettent en valeur les aspects spirituels et éthiques du débat sur les questions environnementales. Pour donner corps à cette idée, le COE a pris part à toutes les Conférences des Parties (COP) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, dont la prochaine réunion se tiendra à Durban, en Afrique du Sud, au mois de décembre.

Les dates de début et de fin d’un Temps pour la création ont été fixées en fonction de moments importants pour la création dans les traditions chrétiennes occidentale et orientale. En 1989, le patriarche œcuménique Dimitrios avait ainsi déclaré le 1er septembre journée de prière pour l’environnement, afin de marquer notre responsabilité envers la nature.

Par ailleurs, le 1er septembre constitue le premier jour de l’année liturgique orthodoxe, en référence à la création divine du monde, et le 4 octobre, l’Eglise catholique romaine et d’autres fêtent Saint François d’Assise, saint patron de l’environnement.

Oeku, un organisme œcuménique œuvrant en faveur des questions environnementales en Suisse, a récemment lancé un Temps pour la création dans le cadre des célébrations de son 25e anniversaire. Oeku célèbre cette initiative depuis 1993 et se concentre aujourd’hui sur l’Année internationale de la forêt. Des paroisses protestantes, orthodoxes, catholiques-chrétiennes et catholiques romaines de Suisse ont rejoint divers programmes placés sous l’égide d’Oeku.

La responsabilité de la création


Le Conseil national des Eglises de l'Inde (NCCI) a également inauguré une campagne intitulée “Se souvenir du Créateur et de la création”. Ses Eglises membres organisent actuellement des prières, des homélies, des veilles et des activités spéciales sur les questions environnementales.

Depuis que les Nations Unies ont déclaré 2011 Année internationale de la forêt, le NCCI souligne, dans sa campagne, “le rôle central que les peuples ont à jouer dans la conservation, le gestion durable et le développement des forêts de notre monde”.

Une célébration à l’échelle nationale d’un Temps pour la création a également été lancée par plusieurs Eglises en Allemagne. A cette occasion ont été organisées des célébrations liturgiques, des prédications et des conférences avec la participation de personnalités publiques, ainsi que des manifestations telles que “Ecouter le silence”, incluant des visites de parcs naturels.

“Dieu a donné à l’humanité la responsabilité de la création jusqu’à ce qu’il achève sa création d’un nouveau paradis et d’une nouvelle terre”, a déclaré Fernando Enns, membre du Comité central du COE, dans une prédication dite récemment lors des célébrations berlinoises d’un Temps pour la création. Les offrandes recueillies au service œcuménique de Berlin seront utilisées pour le programme de formation intitulé “Les Jeunes pour l’éco-justice”.

En préparation des négociations onusiennes sur le climat à Durban (COP 17), et en collaboration avec la Fédération luthérienne mondiale, le COE souhaite rassembler de jeunes chrétiens dans ce programme de formation, qui aura lieu fin 2011. D’autres initiatives de défense de la cause, organisées conjointement avec des Eglises et des organisations œcuméniques et religieuses, permettent d’espérer une présence forte du COE à cette 17e Conférence des parties.

En célébrant un Temps pour la création, Guillermo Kerber, responsable du programme du COE sur les changements climatiques, espère œuvrer plus avant pour l’éco-justice. “La politique du COE sur les changements climatiques reflète les principes œcuméniques et donne une dimension écologique, économique, culturelle et politique à cette crise. Elle appelle ainsi à une approche holistique et met en avant des points de vue éthiques et bibliques, à savoir que les changements climatiques sont une question de justice”, a-t-il déclaré.

Plus d’informations sur les activités du COE promouvant l’éco-justice

Campagne du COE sur la justice climatique

Ressources pour un Temps pour la création

Page Facebook d’un Temps pour la création