Ecumenical Water Network

Le ROE est un réseau mondial d'Églises et d'organisations chrétiennes visant à promouvoir l'accès pour tous à l'eau

Vous êtes ici : Accueil / Nos activités / Nouvelles et événements / Une agence chrétienne met en garde contre les dangers de l'exploitation du pétrole au Soudan

Une agence chrétienne met en garde contre les dangers de l'exploitation du pétrole au Soudan

01 janvier 2001

Ecumenical News International
NOUVELLES OECUMENIQUES INTERNATIONALES
Service de nouvelles
29 février 2008
ENI-08-0088\F

Nairobi, le 29 février (ENI\Fredrick Nzwili) - Une agence humanitaire chrétienne allemande, Sign of Hope, a mis en garde contre les conséquences de l'exploitation du pétrole au Soudan, évoquant la possible contamination des eaux de surface et des nappes phréatiques par les entreprises prospectant dans le sud du pays.

"Sign of Hope appelle le gouvernement de Khartoum à garantir que les sociétés pétrolières actives au Soudan protègent pleinement et sans conditions l'environnement - en particulier les eaux de surface et les nappes phréatiques - de toute contamination aux produits chimiques toxiques", a déclaré à la presse Klaus Stieglitz, directeur adjoint de l'agence, le 15 février à Nairobi, à l'issue d'un voyage de huit jours dans le sud du Soudan.

En janvier 2005, des accords de paix ont mis fin à deux décennies de guerre au Soudan, opposant le sud principalement chrétien et animiste au nord musulman et arabe. Depuis, le Sud-Soudan connaît une intensification de la prospection pétrolière par des sociétés occidentales.

Lors de son séjour dans les champs pétroliers du sud du Soudan, l'équipe de Sign of Hope a évalué la situation des droits de la personne dans la région de Thar Jath, dans l'Etat d'Unité.

L'équipe s'est entretenue avec des habitants sur l'impact des déchets toxiques sur la santé des personnes et des animaux d'élevage, sur les communautés locales et sur l'environnement.

Dans un village situé à proximité d'une raffinerie récemment construite, à Thar Jath, une jeune fille s'est plainte du goût amer qu'avait l'eau. "Nous ne lavons même pas nos vêtements avec cette eau, car les couleurs déteignent et le tissu s'abime", a-t-elle déclaré, selon Klaus Stieglitz.

Sign of Hope a indiqué que Peter Bol Ruot, gouverneur de l'Etat du Nil supérieur occidental avait confirmé qu'en 2006, à Koch, un total de 27 adultes et trois enfants étaient morts parce qu'ils avaient consommé de l'eau contaminée. Il a déclaré qu'à l'heure actuelle, jusqu'à un millier de personnes sont tombées malades pour la même raison.

L'agence interconfessionnelle a affirmé que les habitants du village de Rier auraient été forcés par des représentants du gouvernement de Khartoum de quitter leur village d'origine en 2005 pour laisser la place aux compagnies pétrolières, afin qu'elles puissent y construire des installations.

"Les habitants ont été expulsés de leur village en ayant été prévenus à la dernière minute et ils ont été réinstallés sur des terres situées à proximité", a indiqué Sign of Hope dans un communiqué.

L'agence se décrit comme une organisation interconfessionnelle allemande de défense des droits de la personne et d'assistance humanitaire. (437 mots)

Tous les articles (c) ENI (NOUVELLES OECUMENIQUES INTERNATIONALES)

REPRODUCTION DES ARTICLES AUTORISEE SEULEMENT POUR

LES ABONNES MEDIAS ET AVEC INDICATION DE LA SOURCE.

ENI - NOUVELLES OECUMENIQUES INTERNATIONALES

Case Postale 2100

CH - 1211 GENEVE 2, SUISSE

TEL : (41-22) 791 6154/6111

FAX : (41-22) 788 7244

EMAIL :

eni@eni.ch