Ecumenical Water Network

Le ROE est un réseau mondial d'Églises et d'organisations chrétiennes visant à promouvoir l'accès pour tous à l'eau

2e semaine

La réflexion de cette semaine, par Anne Louise Mahoney, du Canada, a été publiée pour la première fois à l’occasion des Sept semaines pour l’eau 2010. Cette année-là, le thème général de nos réflexions bibliques était «l’eau bénite». Nous nous sommes intéressés à ce que la signification et l’utilisation de l’eau dans nos traditions liturgiques peuvent nous dire sur la signification et l’utilisation de l’eau dans notre vie quotidienne. Et inversement: comment la réalité actuelle de l’eau, notamment la crise de l’eau, peut-elle informer et inspirer notre utilisation liturgique de l’eau?
2e semaine

Détail d'une mosaïque représentant le baptême de Jésus.

Eaux du baptême, eaux de la vie

Une réflexion biblique par Anne Louise Mahoney*

Vous puiserez de l'eau avec joie aux sources du salut. (Ésaïe 12,3)

Il y a dans mon église de grands fonts baptismaux où enfants comme adultes sont baptisés. La majeure partie de l'année, pendant les liturgies dominicales, le doux bruit de l'eau qui coule constitue un fond sonore paisible pendant les moments de silence et de prière et nous rappellent notre propre baptême.

Mais le mercredi des cendres, les choses changent. Les fonts sont vidés et remplis de sable et de pierres - ils sont secs, sans vie, réduits au silence. Cela me prend toujours par surprise. On vit alors à l'heure du désert, qu'on le veuille ou non.

Pendant sept longues semaines, je passe chaque dimanche devant les fonts remplis de sable. L'eau me manque - son humidité, son gargouillement, sa présence rafraîchissante. Cela m'incite à affronter les zones désertiques de ma propre vie: les relations qui se sont taries, les habitudes destructives, les prières creuses, l'égoïsme, la fierté, le manque de compassion. Je traîne à contrecœur dans ce lieu aride en tentant de redécouvrir ce que la vie me donne.

A mesure que croît l'anticipation de Pâques, je commence à imaginer le retour de l'eau. Je sens l'espoir m'agiter pendant la semaine sainte, sachant que quand j'entrerai dans l'église pour la veillée pascale, l'eau coulera à nouveau, une musique pour mes oreilles et mon esprit.

L'expérience du renouveau de l'eau cette nuit-là vaut toujours la peine de l'attente et de la privation. Avant même d'arriver à l'instant glorieux du baptême, les lectures débordent de références à l'eau. Le souffle de Dieu planait à la surface des eaux. Dieu envoie l'eau des sources dans les ravins. Le soir s'attardent les pleurs mais au matin crie la joie. Vous tous qui êtes assoiffés, venez vers les eaux. J'ai soif de Dieu, du Dieu vivant.

Dès le commencement de notre vie, l'eau est la clé de notre avenir. Sans elle, nous mourons. Nous la buvons, nous cuisinons avec, nous nous baignons dedans, nous nettoyons nos vêtements, notre vaisselle et nos sols avec et nous l'utilisons pour fabriquer toutes sortes de choses. En tant que chrétiens, on nous baptise dedans. L'eau est une force primaire de notre vie qui échappe souvent à notre contrôle. Lorsqu'elle libère sa pleine puissance par des ouragans, des inondations ou des blizzards, et lorsqu'elle s'assèche complètement, nous reconnaissons le vrai pouvoir qu'elle exerce sur nous.

Aujourd'hui, nous sommes responsables de notre mauvaise gestion de l'eau. Nous sommes mis devant le fait honteux que cette ressource essentielle n'est pas disponible pour tous. Nous observons passivement les glaces de l'Arctique fondre, menaçant l'équilibre écologique précaire de notre planète. En tant que chrétiens, nés à nouveau en Jésus par l'eau du baptême, nous sommes appelés à restaurer l'équilibre.

Chaque année, la veillée de Pâques est un dur rappel que l'eau nous a été donnée par Dieu - dans le baptême et dans la vie de tous les jours. En effet, l'eau, c'est la vie. Dans le baptême, les chrétiens touchent cette source de vie d'une manière qui a le potentiel de changer radicalement notre vie. Nous nous levons avec le Christ vers le renouvellement de la vie. En avançant en Christ, nous devons nous souvenir que l'eau est une bénédiction qu'il faut chérir, qu'il faut partager avec tout le monde, qu'il faut protéger pour les générations futures.

*Anne Louise Mahoney, laïque catholique romaine, travaille comme réviseure indépendante pour diverses organisations chrétiennes et laïques. Elle vit à Ottawa, Canada.

Idées à creuser

Réfléchissez sur les «espaces déserts» de votre vie – les aspects de votre vie qui vous donnent l’impression d’être vulnérable, d’avoir soif de quelque chose. Et rappelez-vous que, dans la Bible, le désert est aussi un lieu de méditation ascétique: alors, réfléchissez aussi sur les situations et les lieux qui vous donnent l’impression d’être plus proche de Dieu.

Questions à méditer

  1. De quelles manières la crise de l’eau vous renvoie-t-elle aux crises qui peuvent se produire dans le cheminement spirituel?
  2. Comment l’eau peut-elle jouer un rôle dans votre vie de prière et dans celle de votre communauté?
  3. Dans quels domaines de votre vie allez-vous rechercher un équilibre au cours de ce carême?

Ce que vous pouvez faire

  • Organisez une étude biblique ou un groupe de méditation autour des fonts baptismaux de votre église; laissez les participants réfléchir quelques instants en silence; puis expliquez-leur les rapports qu’ils peuvent établir avec l’eau dans leur vie quotidienne, spirituellement et physiquement.
  • Avec votre famille ou votre communauté de foi, identifiez trois manières d’utiliser l’eau avec plus de respect ou d’efficacité, et appliquez-les.
  • Réfléchissez aux «déserts» (les lieux affectés par une mauvaise utilisation ou une mauvaise gestion de l’eau, ou encore ceux où il n’y a pas d’accès à l’eau) dans la communauté ou la ville où vous vivez. Pouvez-vous découvrir quels sont les réseaux ou organismes qui s’occupent de ces questions? Comment pouvez-vous les soutenir de vos prières, de votre temps et de vos ressources?
  • Aidez le Réseau œcuménique de l’eau à traiter de graves problèmes relatifs à l’eau, et engagez-vous. Il y a de multiples façons de participer: http://water.oikoumene.org/fr/get-involved

 

N.B.: Les opinions exprimées dans les réflexions bibliques ne reflètent pas nécessairement la politique du ROE et du COE. Ce document peut être reproduit librement, à condition d'en indiquer la source.